Pascal Paoli – Père de la patrie corse – Antoine-Marie Graziani

Pascal Paoli – Père de la patrie corse – Antoine-Marie Graziani

« Toute l’Europe est Corse ! » s’exclame Voltaire, ému, fasciné même, par l’héroïsme de Pascal Paoli dont la
légende, de son vivant, passionne l’Europe des Lumières. Héros de l’indépendance de la Corse, Paoli employa sa vie à faire de son peuple une

nation et de son île un État, avec sa constitution, son armée, sa monnaie, son université.
Né en 1725, Pascal Paoli combattit contre l’occupant génois, puis contre les Français, et multiplia les alliances, notamment avec l’Angleterre qui

lui offrit un temps sa protection, avant qu’il ne s’y exile pour toujours. République autonome qui inspira de nombreux pays – dont l’Amérique –,

puis royaume sous contrôle britannique, la Corse s’affi rme alors dans un esprit d’indépendance que n’affaiblit pas son rattachement à la

France en 1796.
Pascal Paoli fut-il un législateur démocrate ou un despote éclairé ?
La réalité est sans doute plus complexe et fait de Paoli le « père de la patrie corse » en même temps qu’une figure majeure de l’histoire de la

Liberté.

0 Commentaires:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *